Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 14:29

 

Texte 1

Une illustration de la fracture Nord / Sud ?

.

selon la métaphore opposant les pays développés aux pays sous-développés. Il serait possible d’ajouter “les médicaments sont au Nord, les malades au Sud”….e VIH/sida illustre ainsi les limites de l’usage de cette métaphore et montre que, quelle que soit la latitude, il s’inscrit avant tout sur des fractures (fractures politique, économique, sociale, culturelle), souvent associées qui fragilisent et exposent les plus vulnérables.



Par exemple, dans le champ des fractures politiques, la première décennie épidémique épargne les pays communistes derrière leur rideau de fer. Le virus s’introduit dans les brèches du mur qui s’effondre. La rupture de l’isolement, et la phase de transition qui lui succède, créent des systèmes porteurs de risque pour les individus les moins bien armés. L’embrasement épidémique de la deuxième moitié des années 1990 de l’Afrique australe ne se comprend aussi qu’en faisant référence à une fracture politique. Le VIH s’est engouffré dans l’onde de la liberté des déplacements de la fin de l’apartheid. Comme dans les pays de la CEI, les héritages sont encore pesants et les besoins immenses.


Partout, le VIH prospère dans les populations les moins bien armées. La pauvreté, le déficit d’instruction, l’absence de droit des personnes, exposent l’individu au risque de transmission. Partout, les pauvres, les moins instruits, les individus privés de tout ou partie de leurs droits sont d’abord des femmes. La féminisation ininterrompue de la pandémie est une expression criante de la fracture qui peut exister entre les sexes.


Le statut de la femme est déterminant. Quand des femmes sont en état de subordination (sociale, sexuelle, intellectuelle, économique), elles sont dans une situation de vulnérabilité face au risque de transmission du virus. Les pressions, sociales, économiques, culturelles ne leur permettent pas de s’abstenir de rapports sexuels ou de se protéger. L’accès au test volontaire, aux traitements est aussi pour elles inéquitable. Sous toutes les latitudes, la relation est forte entre le statut de la femme et son degré d’exposition au risque de transmission d’une affection sexuellement transmissible….L’infection à VIH/sida, image de la fracture Nord-sud ?

(Jeanne-Marie Amat-Roze) Université Paris XII - Val de Marne, 
pour Géoconfluences le 13/05/2005

 

 



 

Doc 1 :

Estimations, en %, des personnes vivant avec 
le VIH/sida dans les pays en développement et dans les pays développés

L’infection à VIH/sida, image de la fracture Nord-sud ?

(Jeanne-Marie Amat-Roze) 13/05/2005 Geo Confluences

 

 

 Doc 2 :

 Part estimée (en %) des ensembles régionaux sur le nombre de personnes vivant 
avec le VIH/sida entre la mi-1994 et fin 2004

Sources : Rapports OMS pour 1994 et Onusida ensuite

 

 

 

 

Pays en développement

Pays développés

1985

50

50

1990

 

65

35

2000

 

 

90

10

 

mi-1994

fin 1996

fin 2000

fin 2004

Total des personnes contaminées (millions)

13-14

22,6

36,1

39,4

Afrique sub-saharienne (%)

59

62

70

64,4

Afrique du Nord et Moyen-Orient (%)

0,7

0,9

1,1

1,3

Amérique du Nord (%)

5,9

3,7

2,5

2,5

Amérique latine et Caraïbes (%)

11,1

7,2

4,9

5,4

Europe occidentale et centrale (%)

3,3

2,2

1,4

1,5

Europe orientale et Asie centrale (%)

0,3

0,2

1,9

3,5

Asie de l’Est et Pacifique (%)

0,1

0,2

1,7

2,8

Asie du Sud et du Sud-Est (%)

18,5   

23

23,8

18

 



Partager cet article
Repost0

commentaires